A) Quel est le chemin du bois depuis son déracinement jusqu'à sa vente?

Source: Notre-planete

La forêt amazonienne, principalement constituée de végétation arborescente très dense est la plus grande surface forestière mondiale.

Source: Travel Blog

Elle joue un rôle vital au niveau de l'environnement, en favorisant une grande diversité animale et végétale, elle concentre en effet plus de la moitié de ces espèces. Elle protège les sols de l'érosion, elle est nécessaire à la régulation climatique : la forêt amazonienne est en effet la source du cinquième de la production d'oxygène terrestre.

Seulement, cette forêt subit une surexploitation, déjà 15% de sa surface ont été défrichés et ce rythme s'accélère depuis 15 ans, atteignant désormais 80 000 km² défrichés par an, soit la superficie de l'Autriche.

Source: Greenpeace

Afin de mieux comprendre ce phénomène de déforestation, nous nous sommes basées sur un cas particulier: le chemin du bois destiné à la vente.

On distingue deux types de commerce de bois, la coupe légale et l'illégale. Cette-dernière est majoritaire et atteint 80% de l'exportation.

La coupe légale commence par l'abattage de l'arbre :on coupe le ou les arbres préalablement choisis en fonction de leur taille, de leur diamètre, ou de leur essence.Ensuite on procède à leur débardage, c'est à dire qu'on les sort du terrain pour les amener au bord de la route.

Source: Greenpeace 

Les meilleurs bois seront destinés à la production de grumes, qui sont des troncs d'arbre abattus dont on a coupé les branches mais qui sont toujours recouverts de leur écorce. Elles deviendront des bois de placages (on applique des feuilles de bois précieux sur du bois de valeur moindre), et des contreplaqués (disposition perpendiculaire de fibres de bois) pour les arbres de premier choix ne présentant aucun défaut.

 

Source: Greenpeace (Ici grumes d'acajou d'Amazonie)

Les autres arbres seront traités dans des usines spécialisées dans la fabrication de  panneaux reconstitués de particules ou de fibres, ou dans des usines de pâtes à bois pour la production de papier et de carton.

L'Amazonie représente 56% de l'étendue forestière tropicale mondiale, mais atteint seulement 17% des exportations de bois tropicaux.

Source: Greenpeace

Des sociétés spécialisées majoritairement étrangères (japonais, américains, danois, français...) exportent 20% de la production sur le marché international sous forme d'avivés (bois scié de façon rectangulaire ou carrée), de contreplaqués ou de placages, correspondant de 35 à 40 essences différentes.

60% de la production des bois d'Amazonie alimente le marché national Brésilien et 20% le marché local . Dans ce dernier, on trouve  du bois de construction de qualité inférieure, à bas prix pour la population locale.

Source: FAO

Les sociétés d'exportation  ont leur propres scieries, mais elles font appel à un vaste réseau de sous-traitance (plus de 3 000 scieries ont été dénombrées en Amazonie) ou à des fournisseurs occasionnels (éleveurs, agriculteurs) ou clandestins (coupes illégales dans des secteurs non autorisés comme les réserves indiennes ou les parcs naturels).Il faut savoir qu'un m3 de bois illégal coûte 5€, contre 60€ pour une coupe légale.

Source: Géo n°305

Elles encouragent donc un pillage non quantifié des ressources forestières de l'Amazonie.

La coupe illégale se caractérise par l'usage d'un bakchich auprès des autorités locales. Des permis falsifiés sont alors délivrés. On procède alors à une coupe aléatoire et de grande quantité de bois principalement protégés par la loi. Les parcelles réservées à l'abattage ne sont bien sûr pas respectées.

Source: Greenpeace qui a protesté pour cette parcelle défrichée de manière illégale en Amazonie.

Les détenteurs de permis falsifiés ont alors à nouveau recours à un bakchich à la scierie, puis au port pour l'exportation. Arrivée dans le magasin, la grume devient légale.

L'abattage de bois illégal bien entendu, mais aussi légal n'est pas conçu pour être durable. En effet, les entreprises désirent exploiter rapidement la parcelle choisie, et ne prennent pas le soin de replanter des arbres. Les parcelles restent donc à l'abandon, et mettront des années à reprendre leur forme naturelle. Une forêt climacique est une forêt naturelle, elle est à son état le plus stable, les différentes essences se complètent. 

Il est donc nécessaire d'arrêter la déforestation afin que la forêt continue de remplir son rôle actuel.


B) Pourquoi les hommes détruisent-ils les arbres?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×